BINGER Louis Gustave

05 février 2009

Capitaine MENARD (1861-1892)

menard_2MENARD

Marie Charles François MENARD né le 2 septembre 1861 à Lunel (Hérault), fils d'un pharmacien de la ville. Il était entré à l'Ecole de Saint-Cyr le 29 octobre 1880 et avait été nommé sous-lieutenant d'infanterie de marine le 1er octobre 1882. L'année suivante, il fut envoyé avec BINGER au Soudan avec la mission topographique de MONTEIL, puis fut muté à Madagascar. Une nouvelle mission lui fut confiée en septembre 1890 par Eugène ETIENNE sous-secrétaire d'Etat aux Colonies. Il devait faire le voyage de BINGER en sens inverse, en partant de Grand-Bassam en novembre 1890 pour rejoindre le Niger. Il arriva à Kong en mars 1891, y resta deux mois, puis traversa le fleuve Bandama et se dirigea vers le village de MENARDSakala. 

BINGER se trouvait à Kong, lors de sa seconde mission, en juin 1892, quand il apprit la nouvelle de la mort de son ami le capitaine MENARD, par un messager du Roi de Kong. MENARD avait été massacré le 4 février 1892, près du village de Séguéla au nord ouest de la future Côte d'Ivoire, par les sofas de SAMORY, alors qu'avec ses tirailleurs il protégeait le chef du village, Fakourou BAMBA, qui l'avait accueilli.

En la mémoire de son ami, BINGER devenu gouverneur nomma "Capitaine Ménard" un aviso de 300 tonneaux, qu'il avait armé en 1893 pour faciliter ses déplacements et apporter le courrier à ses différents cercles.

Un comité fut créé le 17 mai 1895 par MM HANOTAUX, DELCASSE, CHAUTEMPS, ETIENNE, BINGER, MONTEIL etc... 15 rue de la Ville l'Evêque à Paris 8° arrondissement et à Lunel, dans le but d'ériger, par souscription, un monument à sa mémoire.

BINGER, s'inspirant de son histoire, écrivit un roman " Le Serment de l'explorateur " édité en 1904. En lettre- préface au directeur du "Journal des Voyages", il souligne : " Or vous le savez, j'ai toujours été hanté de cette pensée que la conquête sanglante est criminelle. J'ai affirmé et j'ai tenté de prouver qu'un homme courageux, avec du sang-froid, de la présence d'esprit et une bonne préparation, pouvait se lancer à travers les peuplades africaines, sans marquer son passage par des traces de sang".

Lors de la seconde mission de l'explorateur, le lieutenant Louis MIZON, une factorerie du Nigéria fut installée en mars 1894. Elle prit le nom de Ménardville, en souvenir du capitaine MENARD.

Le capitaine MENARD avait deux frères: le docteur Louis MENARD qui était le médecin de Gabriel HANOTAUX, et Joseph MENARD, avocat à la cour, époux de la soeur du général MANGIN.

Gabriel HANOTAUX, ancien ministre des Affaires Etrangères, évoquant le capitaine MENARD, à écrit: ce petit bout d'homme d'un cran extraordinaire (et dont nous avons vengé la mort) est une des figures les plus émouvantes qui soient restées en mon souvenir de l'héroïsme colonisateur qui nous a légué l'Afrique.

Après avoir été ramené d'Afrique, le corps du capitaine MENARD repose maintenant au cimetière de Lunel.

MENARD_lettre_BingerEn haut, à droite: la statue du capitaine MENARD à Lunel réalisée par le sculpteur Auguste Maillard. Ci-dessus, lettre du gouverneur BINGER en date du 13 octobre 1893.

Posté par auboin à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire