BINGER Louis Gustave

30 janvier 2009

Ville de KONG (Côte d'Ivoire) en 1888

KONGKONG_3KONG_1KONG_5KONG_2KONG_4

BINGER fit son entrée dans la ville de Kong le 20 février 1888, monté sur un boeuf porteur, entouré d'une population ni bienveillante, ni hostile, mais simplement curieuse.

Kong était une grande ville ouverte en forme de rectangle, d'environ 15.000 habitants, bâtie sur une colline allongée à 700 mètres d'altitude. Elle était entourée de terrains incultes, épuisés par plusieurs siècles de cultures. Quelques arbres, dont des palmiers, se détachaient du ciel. Toutes les habitations étaient construites en terre, les toits étant plats. Au centre de la ville, composée de sept quartiers, se trouvait une très grande place du marché avec quelques arbres donnant un peu d'ombre et une grande mosquée. Il y en avait cinq qui portait chacune deux minarets. Moutons, chèvres, volailles erraient dans des ruelles tortueuses et étroites qui débouchaient sur quelques placettes d'où émergeait un arbre au faîte duquel se trouvait souvent un nid de cigognes. Partout il y avait des fosses à indigo servant aux tisserands. Dans de petits jardins clos, on cultivait du mil, du maïs et du tabac. On ne parlait que le mandé, langue proche du bambara. La population musulmane était très lettrée et de nature tolérante, non guerrière, toute tournée vers le commerce. De nombreux captifs étaient employés aux tâches subalternes. La police était composée de "dou" qui maniaient leur fouet pour faire rentrer chez eux, à partir de 22 heures, ceux qui circulaient sans motif valable. Il y avait une quarantaine d'écoles coraniques, réparties dans la ville. Chaque quartier était dirigé par un chef, une sorte de maire d'arrondissement. Sur le marché, on vendait des céréales, des Kolas, des boeufs, du riz, du coton, du sel, de la ferronnerie, de l'or...et des captifs. A nouveau en 1892, lors de la seconde expédition de BINGER, le Roi KARAMOKHO-OULE l'accueillit très amicalement. La ville de Kong fut malheureusement envahie et détruite en 1898 par les troupes de SAMORY TOURE qui considérait qu'elle était acquise à la coopération avec les Français.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kong

Posté par auboin à 06:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire