BINGER Louis Gustave

16 décembre 2008

SAMORY TOURE (v.1833-1900)

Samory_captureBondoukou_202_20051Bondoukou_202_20049SAMORY_5SAMORY_2SAMORY_1Né en Guinée vers 1833, SAMORY TOPri_res_SAMORI_copieURE devint un chef de guerre conquérant. Par force et cruauté, il se bâtit un empire dans le haut-Niger. Il pratiqua l'esclavage, échangeant ses captifs contre des armes et de la nourriture. En 1897, il s'empara de la ville de Kong (Côte d'Ivoire), la mit à sac, et la laissa en cendres. Il fut capturé par le capitaine GOURAUD le 29 septembre 1898. A Kayes (Mali), devant tout le personnel civil et militaire, le général de TRENTINIAN lut la sentence d'exil. Il fut déporté dans l'ile de Njolé au Gabon, et y mourut le 2 juin 1900. Aucune de ses 300 épouses n'avait voulu l'accompagner, mais quatre avaient été désignées d'office.

Dans un de ses livres, le général GOURAUD raconte qu'après sa capture de SAMORY, il fit lecture à ce dernier de l'ouvrage de BINGER "Du Niger au Golfe de Guinée" et précisément le passage ou BINGER rencontra SAMORY au siège de Sikasso. BINGER relevait alors que " SAMORY écoute avec attention ce qui lui est agréable, mais qu'il prend un air indifférent et semble penser à tout autre chose, quand on aborde un sujet épineux". L'entourage se mità rire et SAMORY reconnut: "A ces blancs, ils voient tout !"

Par deux fois BINGER croisa la route de SAMORY, en 1887 et en 1899. C'est vraisemblablement lors de cette seconde rencontre que SAMORY lui remit sa bague.( ci-dessous.). Dans 26 pages de la biographie de BINGER  on retrouve le nom de SAMORY. En haut, à gauche, et en bas à droite, la capture de SAMORY par le lieutenant JACQUIN sous les ordres du capitaine GOURAUD (Le Petit Journal) et (l'Illustration) et photos du haut: Ce qui reste aujourd'hui de la maison de SAMORY à Bondoukou.

 

       SAMORY__bague                                                  SAMORY_et_GOURAUD

Posté par auboin à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire